#36221
 Ulrich Genisson 
Modérateur

Le débat concernant le niveau approprié de protéines en LCHF est d’abord une histoire d’objectif.

Comme je l’ai expliqué dans la céto academy, l’utilisation ou non des acides aminés pour construire et entretenir le corps dépend principalement de la voie mTor. Trop ou pas assez : neoglucogenese.

Mais cette neoglucogenese est piloté totalement individuellement et dépend d’un nombre considérable de paramètres.

Ainsi chez certaines personnes 50% de l’excès de protéines subira une conversion alors que chez d’autres seulement 10%.

D’où la nécessité aussi de bien se ceto-adapter pour retrouver une bonne sensibilité à l’insuline. Plus tu deviens un brûleur de gras et moins tu as besoin de neoglucogenese. Plus tu retrouves de sensibilité à l’insuline et plus le glucose disponible va vers le muscle et non vers le gras.

J’ai mis en référence en bas des leçons de la céto academy plusieurs études sur le sujet. Tu pourras en reprenant les auteurs télécharger une bonne centaine d’études cliniques qui en parlent.

© 2015-2018 EatFat2BeFit #LCHF #MadeInFrance with ❤️

tempus ut massa risus. felis venenatis,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?