#36256
 Aurore 
Participant

Merci pour votre réponse.
Mon objectif est bien la perte de poids. Cela fait un peu plus de 3 mois que je suis une alimentation cétogène. J’ai dû attendre 6 semaines avant de décrocher de 3 kilos. J’aimerais encore en perdre 8, mais depuis je stagne, c’est pourquoi j’ai commencé il y a 3 semaine l’IF avec le repas du soir que je saute 4-6x/ semaine et toujours pas d’aiguille qui bouge (mais après avoir lu la Céto Academy, il est probable que je sois trop haut dans les lipides donc je vais essayer de corriger le tir à ce nivau-là).
Ceci étant dit, ma question ne portait pas spécialement sur le nombre d’apports, mais plutôt sur la conséquence d’un apport dans le processus du jeûne.
Si je reprend mon exemple, avec un objectif de perte de poids et donc 3 apports de protéines, cela signifie: le petit-déjeuner (avec 30 gr de prot), le repas de midi (avec 20 gr de prot) et… je jeûne jusqu’au lendemain matin. Donc, idéalement, si j’ai bien compris, il faudrait le soir prendre tout de même un apport de 20 prot (j’ai calculé mes macros qui me donnent un total de 70-80gr de prot par jour). Et c’est justement cela qui m’interpelle: si je mange quelque chose, quand bien il s’agit de protéine pure (Whey, isolat, BCAA), n’est-ce pas “casser” le jeûne? N’est-ce pas réduire à néant les effets bénéfiques du jeûne? Si non, alors j’ai (encore ) appris quelques chose aujourd’hui… :o)
En d’autres termes, où est la limite? Je veux dire, jusqu’à présent, j’ai toujours pensé qu’ormis eau, thé, café, tout le reste était proscrit pour respecter un jeûne, aussi court fût-il. Est-ce que l’on peut dire qu’ aussi longtemps que l’apport ne provoque pas d’augmentation de glycémie, les bénéfices du jeûne restent intacts?

© 2015-2018 EatFat2BeFit #LCHF #MadeInFrance with ❤️

pulvinar Praesent id dolor. Curabitur ante. elit. suscipit elit. felis Lorem

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?