Ce sujet a 2 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  Remy, il y a 8 mois et 3 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #35644
     Remy 
    Participant

    Bonjour,
    J’ai besoin d’une petite précision sur le phénomène d’amaigrissement en LCHF.
    J’ai bien compris qu’avec un régime classique (hypocalorique), le risque est que le corps se sente en famine et baisse le métabolisme.
    De plus, il refuse l’accès aux graisse afin de préserver ses stocks.
    Mais ce n’est pas très clair pour moi en LCHF : Ici, il faut passer la phase de cétoadaptation sans chercher à maigrir, ainsi le corps passe du mode sucre-carburant au mode graisse-carburant et comme on ne réduit pas les portions, le métabolisme ne baisse pas.
    Néanmoins lorsque l’on passe en phase d’amaigrissement en LCHF, il faut réduire les portions de graisse pour que le corps puise dans ses réserves.
    Celle-ci sont accessibles car le niveau d’insuline est bas, c’est comme si le corps pouvait voir ses réserves de graisse alors qu’avant, en présence d’insuline, il était aveugle à ces stocks.
    Toutefois, pourquoi alors qu’on réduit les portions de graisse, le corps ne passe pas en famine ?
    C’est surement évident mais je ne vois pas le phénomène.
    Merci de l’aide.
    Rémy

    #35652
     Ulrich Genisson 
    Modérateur

    Bonjour @remy
    C’est un phénomène très simple et pourtant souvent incompris.
    à cause de l’alimentation occidentale riche en glucides, notre corps est un bon bruleur de glucose et un très mauvais bruleurs de gras. pour redevenir efficace à bruler du gras, il faut au minimum 3 mois, c’est le temps nécessaire à l’adaptation. En 3 mois, tu passes de très mauvais bruleur de gras, à bon bruleur de gras. Ainsi, quand on switch, on passe d’un carburant que l’on sait bien bruler vers un carburant que l’on ne sait pas bruler. On a beau avoir d’énorme réserves, on ne sait pas correctement les bruler. Il est donc important, que les signaux hormonaux de la satiété soient correctement envoyés, pour que le corps puisse switcher entre les glucides alimentaires et les lipides alimentaires. Le corps comprend qu’il y a à manger (pas de famine), mais que cette nourriture est différente. Il apprend alors à devenir efficace dans son utilisation. Ce n’est que dans un second temps, qu’il se rend compte qu’il y a pas de différence, entre les lipides alimentaires et les lipides corporels… la bonne utilisation des lipides alimentaires, permet la bonne utilisation des lipides corporels

    #35656
     Remy 
    Participant

    ok, donc avec une alimentation “classique”, le corps utilise le sucre ignore les graisses, si on diminue les rations, c’est la famine et la diminution du métabolisme, ce qui engendrera une prise de poids en cas de ré augmentation de l’alimentation.
    Par contre avec le LCHF, après adaptation, le corps ne fait pas la différence entre lipides alimentaires et lipides corporels, ainsi si on réduit les graisses alimentaires, le corps se sert dans nos réserves et ne se sent pas en famine.
    J’ai bon ? :))
    Merci encore

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

© 2015-2018 EatFat2BeFit #LCHF #MadeInFrance with ❤️

et, Nullam facilisis Praesent nunc mattis consequat. in

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?