Zach Bitter – crédit image : Andrew Neugebauer.

Zach Bitter

  • Zach Bitter – Sacramento – Californie (Etats-Unis)
  • Champion du monde de course sur 12 h (101,66 miles), Record man américain sur 100 miles, 3 titres de champion américain
  • 12 Hour World Record, 100 Mile American Record, 3x National Champion
  • Le blog de Zach bitter : https://zachbitter.com

Mon cheminement vers une alimentation pauvre en glucides a commencé d’une manière un peu similaire à celle d’Ulrich et Nelly ; par tâtonnements. En tant qu’athlète de fond, j’ai appris très tôt que le bon carburant était un paramètre important dans la performance et la récupération.

Et bien entendu, comme beaucoup de sportifs d’endurance, ma cible initiale en glucides était élevée comme le voulait l’approche conventionnelle.

Fin 2011, lorsque j’ai commencé à me concentrer principalement sur la pratique de l’ultra marathon, j’ai constaté des effets secondaires indésirables durant mes périodes intenses d’entrainement et  de compétition. Ces derniers me réveillant plusieurs fois la nuit pour aller aux toilettes, et une inflammation chronique apparut alors. Je subissais aussi de grandes variations d’énergie au cours de la journée. Souvent en milieu d’après-midi, je ne désirais rien d’autre que de faire une sieste tandis qu’à d’autres moments de la journée je me pouvais me sentir au contraire plein d’énergie. Je dû reconnaitre que la situation n’était pas durable pour moi. Je me retrouvais face à un choix : soit réduire mes entrainements et mes courses, soit trouver une solution me permettant de préserver mon niveau d’entrainement et ma façon de vivre. J’aimais profondément ce que je faisais, ma première démarche fut donc de trouver une solution. Etant curieux de nature, je concentrai en premier mon attention sur un changement alimentaire et le rôle que jouent de nombreux nutriments dans la santé et la performance.

J’avais alors une régime alimentaire que je considérais comme sain, mes choix se portant toujours sur des aliments bruts. Je savais que je ne devais pas changer ce point en particulier. Réduire la part des glucides pour tendre vers une approche riche en lipides fut le premier ajustement majeur de mon assiette. Les résultats se sont avérés stupéfiants. Tandis que la qualité de mon sommeil s’améliorait, mon inflammation cessait, je fus vite convaincu ! Les premières semaines, mon niveau d’énergie durant les séances de sport n’était certes pas idéal, je diminuai alors leur intensité. Le but étant de laisser une chance à mon organisme de répondre à ce changement drastique de carburant que je lui fournissais désormais. Dès que je ressentis que mon corps était vraiment devenu « fat adapté », je commençai à explorer différents stimuli durant mes entrainements pour voir leur impact sur ma nouvelle stratégie alimentaire.

Ma curiosité fut piquée par une chose: je me rendais compte que le mode de vie était une variable importante pour définir ensuite une quantité adéquate de glucides, de lipides et de protéines.

Mon attention alors focalisée sur la performance, j’entrepris d’expérimenter différents ratios de macronutriments. Finalement, je finis par conclure que ce qui fonctionnait pour moi était une approche « périodisée ». Les périodes de récupération et celles de repos offraient des moments propices à une approche très pauvre en glucides, souvent à des niveaux très bas (environ 5% de mes apports énergétiques). Tandis que lorsque mon entrainement commençait à s’intensifier, dépassant parfois les 20 heures par semaine, je réintroduisais progressivement des glucides. Le but étant de permettre à mon métabolisme de rester flexible et capable de supporter des efforts d’intensité plus élevé et un programme de 2 entrainements journaliers ; tout en maintenant cette « fat adaptation » pour être certain que mes macronutriments premiers provenaient toujours bien du gras. Enfin, en examinant mon niveau d’activité tout au long de l’année je m’aperçu, qu’il n’y avait pas de routine ni du côté de la dépense énergétique, ni de l’intensité. En fonction du stade d’entrainement où je me trouvais, c’était presque comme si on observait le mode de vie de plusieurs personnes distinctes. Considérer les glucides comme un outil plutôt que comme la base de mon alimentation fut ce qui définitivement me permit d’affronter les « entrainements rapides » avec une énergie optimum, mais aussi d’avoir accès à une filière énergétique m’apportant le carburant adéquat lors de très longs efforts.

Au fil du temps, mon approche continua de fonctionner à merveille. J’étais capable de tenir le lourd niveau d’entrainement requis pour atteindre des sommets, lors d’ultra marathons dont l’effort peut varier avec des distances allant de 50 à 200 kms.

En cours de route, je réussi à décrocher des titres aux championnats nationaux et établir de nouveaux records américains et mondiaux. Malgré tous ces succès en compétition, l’aspect le plus agréable de ce qui à l’époque était considéré comme une approche marginale, fut d’être en mesure de partager mon évolution ainsi que mon expérience avec d’autres, et les voir réussir eux aussi  dans leur pratique sportive. L’ouverture d’esprit tout comme la prise en main de sa propre santé et nutrition sont des valeurs auxquelles je crois profondément. De nombreuses approches existent car nous sommes tous différents.

Finalement, vous devez être patient et trouver ce qui fonctionne dans votre cas personnel car vous êtes tout aussi unique que votre mode de vie. Je suis convaincu que rester ouvert d’esprit permet de tracer son propre chemin vers la santé et le bien-être.

Alors, que vous commenciez tout juste ce voyage à destination d’une santé et d’une nutrition optimales ou que vous soyez déjà en route, je vous encourage à ne jamais exclure aucune possibilité. Vous êtes unique avec un mode de vie et des exigences tout aussi uniques. Croyez-moi, trouver l’approche nutritionnelle qui correspond à vos besoins est révolutionnaire à bien des niveaux.

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

© 2015-2018 EatFat2BeFit #LCHF #MadeInFrance with ❤️

quis, Donec sit dolor dictum consequat. lectus nec libero. risus at mattis

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?