Christelle Venzin Noirjean est une pionnière en France en ayant inversé les symptômes d’une sclérose en plaques qu’elle subit depuis 20 ans. En s’inspirant des travaux et du livre du Dr Terry Wahls ainsi que des travaux du Dr Markus Bock, elle a pu stopper l’évolution de sa maladie. Voici son témoignage détaillé…

EatFat2BeFit : Nous tenons à vous remercier pour cet entretien. Tout d’abord pouvez-vous vous présenter Christelle, et nous expliquer en détails votre parcours, la déclaration de votre maladie et votre cheminement durant ces 20 dernières années ?

Christelle : J’ai 47 ans, je suis mariée avec James depuis un an 1/2, nous avons une fille de 6 ans. Sportive dans l’âme (cheval, randonnée, natation, VTT), j’ai été diagnostiquée en 2000, avec une suspicion de SEP (ponction lombaire pour vérification) après un épisode de diplopie (vision double) … Je me suis pris un coup de massue par mon neurologue à l’époque : il m’annonçait : « pas d’enfant, plus de sport, que j’allais dégénérer sans le moindre espoir… Concluant que je devais me préparer à l’accueil d’un fauteuil roulant électrique » !

Ayant un bon niveau en biologie, et aux vues de mes symptômes, je savais deux ans avant le diagnostic, que j’étais atteinte d’une SEP !

Durant les 15 années qui ont suivi, je me suis fait changer mes amalgames dentaires, et j’ai suivi les conseils des docteurs Jean Seignalet et Catherine Kousmine. J’ai arrêté le gluten et le lait de vache entre autres. J’ai tout de même continué à faire du sport. J’ai perdu et récupéré à 80% mon équilibre, ma mobilité, mes réflexes, mon ouïe, ma vue, mon élocution, mon mental et mon moral.

Mon cerveau était de plus en plus inflammé et durant les 5 années qui ont suivi, cela a été la descente aux enfers !

J’ai subi de nombreuses poussées avec des épisodes à l’hôpital (sous cortisone), ma fatigue est devenue chronique car du lever au coucher j’étais profondément « fatiguée ». Ma mobilité s’est réduite, avec mon périmètre de marche. Je n’avais aucune douleur (sauf aux mains légèrement) mais une douleur mentale de me voir dégénérer petit à petit.

En janvier 2017, j’étais au bout de mes ressources pour continuer à me battre, alors avec l’accord de mon neurologue actuel, j’ai arrêté tous mes traitements médicaux que je prenais depuis 5 ans.

L’alimentation cétogène est totalement compatible avec la poursuite des traitements. Elle ne peut qu’améliorer l’état énergétique. J’ai tout fait à l’envers mais c’était mon choix !

EatFat2BeFit : Quels sont les traitements que vous avez essayés ces 20 dernières années, aussi bien du côté de la « médecine conventionnelle », que de la « médecine fonctionnelle » ?

Christelle : J’ai refusé tout traitement pendant 12 ans de 2000 à 2012. De 2012 à 2017 mon état s’aggravant, j’ai pris de la Copaxone, du Lerika et Fampyra. Je me suis fait aider de psychologues afin d’y voir plus clair, et retrouver le moral.

En novembre 2016, je suis allée au centre de rééducation fonctionnel Germaine Revel, durant un mois. C’est là que j’ai compris que je n’aurai jamais un fauteuil roulant électrique. C’était le déclic !

Pour ma rééducation fonctionnelle, j’ai continué grâce à mon mari à faire du sport en salle de musculation accompagnée de mon fauteuil roulant. Depuis janvier 2017 j’intercale des séances de kiné chez moi et le sport en salle.

EatFat2BeFit : Comment avez-vous découvert les travaux du Dr Terry Wahls et du Dr Markus Bock et toute l’approche cétogène ?

Christelle : À force de chercher depuis 20 ans, j’ai attendu la sortie de l’ouvrage du Dr Wahls pour commencer ce protocole car je n’avais plus aucun espoir.

Je suis tombée par hasard sur le net, sur les travaux du Dr Bock Markus car je pratiquais déjà des jeûnes intermittents et j’ai découvert son existence. Cela m’a ravi et a confirmé mon chemin. J’ai aussi fait un jeûne d’une semaine !

EatFat2BeFit : Le jour où vous avez pris la décision d’utiliser l’approche cétogène pour votre maladie, comment avez-vous commencé ? Avez-vous été accompagnée, ou vous avez dû tout apprendre pour essayer seule ?

Christelle : J’ai commencé grâce à mon mari car je n’étais plus capable de rien, ni physiquement, ni mentalement. C’est ensemble que nous avons tout appris et essayé seuls. Je me suis intégralement « nourrie du Dr Wahls ». Puisque ce régime alimentaire est considéré comme très bon pour les sportifs (comme James), et prometteur pour des pathologies dégénératives (comme moi), nous nous sommes lancés ensemble progressivement sur cette voie !

EatFat2BeFit : Racontez-nous vos débuts en 2017 ? L’approche cétogène n’a pas été trop difficile à mettre en place ? Quel degré du protocole Wahls avez-vous utilisé ?

Christelle : À partir de janvier 2017, j’ai diminué mes apports en glucides progressivement, et le 17 mai 2017, j’ai démarré le « Wahls protocol paleo plus ». C’était mon dernier espoir alors je peux vous assurer que cela n’a pas été difficile à mettre en place car j’ai fait un seul choix : VIVRE !

EatFat2BeFit : Comment décririez-vous votre état de santé aujourd’hui ? Et comment ont réagi vos médecins ?

Christelle : Mon état de santé est en voie d’aller de mieux en mieux, encore et encore, car je découvre que cette maladie est réversible ! J’ai encore du travail physique à fournir pour marcher mieux. J’utilise de moins en moins mon fauteuil roulant et de plus en plus mes jambes.

Mes IRMs récents (du mois dernier) montrent que je n’ai plus aucune inflammation, ni récente ni ancienne. Ma prise de sang de ce mois ne montre aucune carence. Mes résultats sont encourageants. Mon médecin de famille est surpris par ma démarche plus fluide que l’année dernière ! Mon neurologue que j’ai invité à ma « conférence témoignage » a été très touché et m’a précisé « bravo pour votre initiative ».

EatFat2BeFit : Quels sont les nouveaux aliments que vous avez introduits dans votre alimentation ?

Christelle : J’ai surtout introduit l’huile de coco, l’huile de foie de morue et la farine d’amande pour mon pain.

EatFat2BeFit : Quels sont les aliments que vous aimiez et que vous ne mangez plus ? Quel degré de difficulté pour vous cela a représenté de les bannir ?

Christelle : J’adorais les gâteaux au chocolat et la mousse au chocolat ainsi que les glaces et les fruits. Mais je n’ai eu aucune difficulté à les bannir car je suis une tête de « mule » (pardon pour les mules !) Mais quand je fais un choix ou lorsque je fais une promesse, je vais jusqu’au bout, je la tiens sans m’en écarter car ce serait trop cher payé.

EatFat2BeFit : Comment ça se passe du côté du sodium ? Certains protocoles réduisent le sodium pour la SEP, d’autres pas, quel a été votre choix ?

Christelle : Je ne consomme plus de sel ajouté en sachant qu’au-delà de 3 g par jour l’absorption de sel peut déclencher une poussée de SEP. Je l’ai vécu lors d’un voyage en Espagne en consommant ce que j’adorais, des sardines grillées au gros sel !

EatFat2BeFit : Pouvez-vous nous donner un exemple d’une de vos journées au niveau alimentaire ? Avez-vous ajouté des smoothies comme le Dr Wahls ?

Christelle : Je ne consomme pas de smoothies.

Mais voici par exemple mes repas du jour :

  • Matin : lait amande, chocolat cru et huile de coco en boisson chaude.
  • Midi : Une salade avec spiruline et tomate, brocoli, courgette vapeur, lard grillé, une tranche de pain d’amande et une brandade de morue sans patates. Je termine avec un café avec de l’huile de coco.
  • Soir : Salade et œufs (jaune cru), noix de cajou et de macadamia.

EatFat2BeFit : Utilisez-vous une application ou un logiciel pour contrôler vos apports alimentaires, en particulier au niveau des micronutriments si chers aux docteurs Wahls ?

Christelle : Non.

EatFat2BeFit : Avez-vous été fatiguée, avez-vous éprouvé d’autres effets indésirables lors de la phase d’adaptation ?

Christelle : J’ai eu les symptômes d’une grippe tels que mal de tête, courbatures, un peu de nausée mais le tout léger et sur deux jours seulement.

EatFat2BeFit : Mesurez-vous votre cétose nutritionnelle et si oui comment ?

Christelle : Je mesure avec les bandelettes Keto-diastix.

EatFat2BeFit : Prenez-vous des compléments alimentaires comme le Dr Wahls qui surveille particulièrement ses micronutriments ? Sinon, comptez-vous le faire ?

Christelle : Je prends :

  • CoQ 10 400 mg (1 / jour)
  • Vit D3 10 000 IU (1 / jour)
  • Curcumin Full spectrum (1 / jour)
  • Glutamine 1000 mg (1 / jour)

EatFat2BeFit : Peut-être vous êtes-vous déjà intéressée au protocole du Dr Cicero Galli Coimbra concernant de fortes doses de vitamine D ? Surveillez-vous ce point ?

Christelle : Oui car j’en prends 10 000 UI par jour.

EatFat2BeFit : Qui cuisine à la maison, et quelles ont été vos difficultés de ce côté en passant LCHF ?

Christelle : Mon mari cuisine souvent, moi parfois et de plus en plus.

EatFat2BeFit : Aimez-vous manger en général ? Considérez-vous l’alimentation LCHF comme savoureuse ou incompatible avec le plaisir de manger ?

Christelle : J’aime manger et je savoure nos plats avec satisfaction tous les jours. J’aime la simplicité et la rapidité et nous y parvenons.

EatFat2BeFit : Comment gérez-vous les repas à l’extérieur, au restaurant ou en famille ?

Christelle : Au restaurant, je trouve toujours au moins un plat qui me convienne. La cétose s’empare de mes beaux-parents. Mes parents sont adeptes et me soutiennent déjà. Les amis s’arrangent toujours pour moi.

EatFat2BeFit : Considérez-vous la diète cétogène comme handicapante d’un point de vue social ? Comment survivez-vous en ne consommant presque plus de glucides dans un environnement où ils sont partout ?

Christelle : Je suis fière de tout ce que j’ai fait et ferai encore ! Ceux que cela dérange et bien ce sont eux les « handicapés » d’un point de vue social, mais ils ne le savent pas, car leur « bornitude » détruit lentement ce qu’ils ont de plus cher, leur santé.

Le tri social s’est fait tout seul, et tant mieux car désormais « les nuisibles » se sont écartés tout seuls.

Le monde social est composé de différences et cela le rend beau. Chaque personne est unique, et je vais là où on m’accueille dans ma globalité et mes exigences car je sais qu’il y a toujours une solution.

Le partage avec les personnes que j’aime dépasse l’assiette et apporte mutuellement du bonheur.

Les glucides sont partout mais mes yeux aussi. Ma curiosité trouve toujours ce qu’elle cherche, c’est la raison pour laquelle je suis certaine de consommer un total journalier de 30 à 40 g de glucides, TOUT compris. J’ai passé de nombreuses heures à tout calculer, le poids de chaque aliment, et déduire le nombre de grammes de glucides pour chacun, par repas, et par jour ! C’était fastidieux mais cela m’a donné un ordre d’idée pour positionner mon action. Je survivais il y a un an ½, avant le régime, et aujourd’hui je revis !

EatFat2BeFit : Vous nous avez indiqué avoir repris le sport et avoir un excellent niveau d’énergie ! Encore une fois, ça peut sembler extraordinaire à ceux qui comme vous il y a encore peu de temps, sont dans un fauteuil ! Vous nous racontez ? 

Christelle : Je me suis concentrée en janvier 2017 sur un renforcement musculaire dans une salle de musculation, avec mon fauteuil roulant pour me déplacer facilement, puis sur un entrainement en piscine (je suis une ancienne nageuse) durant l’été 2017. En effet j’ai démarré par 2 longueurs de piscine maximum et j’étais à 2 km à la fin du mois d’août 2017. Après 2 mois de régime cétogène, mes niveaux d’énergie sont revenus de manière exponentielle. Mes progrès se font à pas de fourmi, mais ils sont bel et bien là.

Cet été 2018, durant un mois ½ les résultats sont plutôt très bons. Les chronos affichés le 1er juillet étaient de 35 mn pour 1 km (moitié brasse moitié crawl en « non-stop »), et fin août je suis parvenu à descendre ce temps à 24 mn et 40 secondes… J’ai gagné plus de 10 mn sur 1 km, en un été… Ce n’est plus un pas de fourmi mais plutôt un pas de scarabée.

Désormais, je dois changer d’option et m’axer sur la marche qui ne progresse que très peu. C’est « marche marche et encore marche » sur mon tapis de marche, et dans mon couloir, avec des mouvements de rééducation ciblés (squat et vélo d’appartement), entrecoupés de séances en salle de sport et piscine (où je vais seule avec ma voiture et mon fauteur roulant), sans oublier mon électro-stimulateur.

Je souhaite préciser aussi que je marche encore mal car je ne peux pas espérer regagner en une année ce que j’ai perdu en 5 ans. Il faut du temps, de la patience et de la persévérance. Je suis loin d’être une héroïne (comme dirait ma fille), j’ai des hauts et des bas comme tout le monde, des phases d’espoir et de désespoir, mais je m’accroche car je suis sur la voie du rétablissement.

EatFat2BeFit : Quel bilan global faites-vous de l’alimentation LCHF, quels sont tous les bienfaits que vous a apporté la diète cétogène aussi bien de façon directe contre la sclérose en plaques, que sur d’autres aspects ?

Christelle : Avant le régime cétogène, j’étais dans la peur et l’angoisse, j’étais profondément triste de ne pas pouvoir offrir à ma fille ce dont rêve toute maman. Je pensais que ma vie était terminée (je me suis mariée pour « tout » laisser à mes amours : mon mari et ma fille). J’étais tellement fatiguée, mon moral était terriblement bas, je n’avais plus aucun espoir d’aller mieux. Stopper la maladie était « mission impossible », tous les docteurs me l’avaient toujours dit : « vous ne ferez que dégénérer, préparez-vous à ça ».

Avant l’alimentation LCHF, mon cerveau était embrumé, dans une douleur telle que je ne pouvais plus réfléchir ou simplement lire. Le cerveau inflammé souffre terriblement mais je ne ressentais pas cette douleur imperceptible puisque le cerveau n’est pas douloureux. Il s’est éclairci suite à l’alimentation LCHF car mes inflammations chroniques ont disparu (les IRMs le prouvent).

Je supporte la chaleur de l’été (30°C et plus), alors qu’avant le régime LCHF mon corps ne pouvait tolérer une chaleur supérieure à 24 °C au maximum (c’est le syndrome d’Uhthoff).

 Aujourd’hui, j’ai de beaux projets de formation et autres. Je suis confiante et sais que ma vie va être encore très belle et longue. Je peux m’occuper de ma fille 24/24, elle a 6 ans, je peux l’amener à l’école en voiture, lui faire à manger, nager en piscine avec elle, lui raconter de belles histoires… et ça c’est le plus beau des cadeaux que la vie me fait et auquel je ne croyais plus l’année dernière (mon mari faisait tout à ma place). Je suis une maman heureuse.  J’ai retrouvé un tel espoir que je veux transmettre mon expérience et dire haut et fort à ceux qui veulent écouter que tout est possible. Si je peux arrêter cette maladie, la mettre au cachot, alors d’autres aussi peuvent le faire.

EatFat2BeFit : Quels conseils donneriez-vous à ceux qui hésitent à franchir le pas ? À ceux qui démarrent ? À ceux qui doutent, car seul ce n’est pas facile d’entreprendre une telle révolution quand on est malade ?

Christelle : Je n’ai de conseil à donner à personne mais juste dire : « vous n’avez rien à perdre, juste tout à y gagner » et surtout redonner une chance à votre énergie de pouvoir à nouveau grandir et circuler en vous comme vous ne vous l’imaginez même pas… Je n’ai qu’un regret c’est de ne pas avoir commencé cette alimentation avant l’arrivée de mon fauteuil roulant, mais je ne la connaissais pas à cette époque ! Si « regénérer » est une « révolution » alors n’attendez plus, faites-le ! Démarrez pas à pas, et progressivement tout va se mettre en place.

EatFat2BeFit : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Christelle : Faites-vous confiance, votre corps sait ! Soyez bienveillant et bien-traitant avec vous-même.

Christelle organise une conférence ou elle partage son expérience, le samedi 15 septembre 2018 à 10h dans la salle des fêtes de Saint Félicien (07)

 

 

 

 

 

 

3 Commentaires
  1. Fanny Longuépé 2 mois Il y a

    Bonjour,
    Très très beau témoignage !
    Quel parcours !
    Je vous souhaite pleins de bonheur à venir !
    ☀️🥀😘

  2. Nelly Genisson 2 mois Il y a

    @fannylonguepe Merci pour elle 💫🙏💫
    Nous espérons que le témoignage de Christelle sera une source d’inspiration et d’espoir pour d’autres malades 🌻

  3. Christiane Dillon 2 mois Il y a

    Quel courage, quelle volonté chapeau bas Madame !

Laisser une réponse

© 2015-2018 EatFat2BeFit #LCHF #MadeInFrance with ❤️

Sed tristique mattis libero. venenatis ante. amet, Donec

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?