Le régime cétogène, une thérapie naturelle

Le régime cétogène, une thérapie naturelle

Mis au point il y a presque un siècle à des fins thérapeutiques, il se caractérise par sa forte teneur en matières grasses et sa faible quantité de sucres. L’objectif ? Modifier le métabolisme et améliorer la santé.

Le principe

A l’origine, la diète cétogène (qui est née dans les années 1925) a été créée pour lutter contre les crises d’épilepsie chez les enfants. En effet, ce régime « médical » modifie directement le métabolisme du corps, ce qui entraîne des effets anticonvulsivants qui viennent renforcer ou remplacer les traitements médicaux.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le régime cétogène fait la part belle aux lipides (les graisses, donc), mais se caractérise aussi par sa faible quantité de glucides (les sucres).

En effet, contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce sont les glucides que le corps stocke sous la forme de graisses, notamment au niveau de l’abdomen. Grâce au régime cétogène, le corps ne stocke donc plus : adieu les bourrelets ! Seul bémol, ce régime est pauvre en fibres. Méfiance donc en cas de problème de transit…

Par ailleurs, lorsque nous consommons peu ou pas de sucres, le corps utilise ses cétones, c’est-à-dire les énergies qu’il a lui-même fabriquées grâce au métabolisme normal des graisses qu’il a ingérées. Cette source d’énergie autoproduite est plus efficace que celle apportée par le sucre… Résultat : on se sent en pleine forme !

On mange quoi ?

Si vous avez besoin de votre carré de chocolat à 16 heures, ou que vous ne pouvez pas boire votre café sans sucre, passez votre chemin. Car, dans le régime cétogène, les glucides ne représentent que 5% des calories autorisées par jour (contre 50% en moyenne). A privilégier donc : les lipides et les protéines.

  • Les aliments autorisés :

Viande, poisson, œuf, huile végétale, huile de coco, légumes verts, olives, avocats, noix, amandes, fromages à pâte dure, produits laitiers entiers.

  • Les aliments interdits :

Tous les produits sucrés (féculents et légumes riches en glucides comme les carottes, les patates douces, les pommes de terre, les produits céréaliers (céréales, pâtes, riz, couscous, les préparations à base de farine, les pâtisseries et les bonbons), les légumineuses, les fruits, les fromages à pâte molle, le chocolat, les boissons végétales (lait de soja), boissons gazeuses, les sucres végétaux (sirop d’agave).

Ma journée-type

Petit-déjeuner

2 œufs brouillés

1 poignée de lardons

Quelques feuilles de salades

1 yaourt

1 thé sans sucre

Déjeuner

½ avocat avec vinaigrette

1 escalope de poulet

100 g d’épinards

Quelques asperges (50 g), cuisinés à la vapeur et agrémentés d’épices

Dîner

1 pavé de saumon vapeur

1 salade d’endive avec une poignée de noix

20 g de fromage à pâte dure (type parmesan)

1 yaourt

Attention (message de EatFat2BeFit) : Comme vous l’aurez remarqué sur ce menu type, la rédaction de femme actuelle fait preuve de méconnaissance de l’alimentation cétogène en ne respectant pas le ratio de 4g de lipides pour 1g de non-lipides (glucides+protéines), ni même le ratio de 3 pour 1. Ce menu type ne symbolise pas vraiment une alimentation cétogène. Il existe aussi des incohérences sur les aliments interdits et autorisés.

Publié le 28 mai 2015 sur le site de Femme Actuelle en cliquant ici

2 Commentaires
  1. Pauline Caors 10 mois Il y a

    Bonjour

    Votre message final a répondu en partie à mes interrogations. D’une part je trouvais le menu type très light et d’autre part j’ai été surprise de voir que le lat de soja était interdit (j’en mets du sans sucre de la marque alpro dans mon café).

Laisser une réponse

© 2015-2018 EatFat2BeFit #LCHF #MadeInFrance with ❤️

sed id, et, felis dolor. tempus ut commodo leo.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?