Bérénice partage avec nous son expérience de l’alimentation LCHF. Les bénéfices qu’elle a pu en retirer sont nombreux et sur plusieurs plans. Ils méritent d’être détaillés.

EatFat2BeFit : Nous tenons à vous remercier pour cet entretien. Tout d’abord, pouvez-vous vous présenter, et nous expliquer votre façon de vous alimenter ainsi que votre mode de vie avant d’avoir pris la décision du changement ?

Bérénice : J’ai 43 ans, 3 enfants, j’habite dans le Pas de Calais. Je suis migraineuse, enfin je l’étais et asthmatique depuis 17 ans (déclenché lors de ma deuxième grossesse). Je m’alimentais de manière « classique », j’ai toujours beaucoup cuisiné, pour autant ma relation avec la nourriture n’a jamais été simple, j’ai enchaîné les régimes toute ma vie, je perdais, je reprenais et avec le temps je perdais de plus en plus difficilement, jusqu’à ne plus rien perdre du tout. La prise de corticoïdes, je pense, a fini par jouer dans ce processus. J’alternais les périodes de restrictions avec des périodes de « lâchage » total où je pouvais manger des quantités énormes de nourriture, avec une nette préférence pour le sucré. Je ne mangeais parfois que des pâtisseries ou du chocolat.

EatFat2BeFit : Pouvez-vous nous détailler vos objectifs quand vous avez décidé de passer sur une alimentation LCHF ?

Bérénice :  Mon premier but était de réduire les migraines qui m’handicapaient une à deux fois par mois en moyenne. Je devais rester couchée dans le noir, sans bouger avec des nausées et une sensation de paralysie du visage qui rendaient réellement ma vie insupportable à bien des égards. Je sortais souvent de mes séances de sport avec les tempes qui battaient (je savais que j’allais en baver pendant 24 heures) et je trouvais cela tellement injuste face à mes camarades de CrossFit qui eux pouvaient finir les cours sans souffrir, et bien sûr mon asthme n’arrangeait rien ! Je me suis dit aussi que si le régime cétogène pouvait m’aider à perdre du poids ce serait vraiment bien, mais ayant expérimenté à peu près tous les régimes qui existaient, je n’y mettais pas trop d’espoir non plus.

EatFat2BeFit : Vous nous avez indiqué avoir perdu du poids grâce à l’alimentation LCHF. Pouvez-vous nous détailler vos progrès de ce côté ?

Bérénice : Alors là ce fut une très belle surprise, le cadeau bonus ! En plus de l’arrêt immédiat et total de mes migraines, j’ai perdu 12 kilos entre juin et octobre 2017 ! Et encore 4 kilos depuis !  Je ne pensais plus que cela pouvait m’arriver, surtout sans être obligée de me priver, de compter les calories et sans effet yo-yo ! En mangeant que des aliments que j’aime. 

EatFat2BeFit : Lors de notre premier contact pour cet entretien, vous avez évoqué des problèmes d’asthme sensiblement réduits depuis votre passage en LCHF. Quant est-il de ce côté ?

Bérénice : Depuis le déclenchement de mon asthme, je n’ai pas passé un seul hiver sans passer par la case antibiotiques et cortisone, plusieurs fois dans l’année d’ailleurs. Cet hiver, je n’ai pas eu une seule infection, même si mon mari a attrapé la grippe, je n’ai rien eu. J’ai vraiment l’impression que mes capacités pulmonaires s’améliorent vu que progressivement depuis le début de mon régime cétogène j’ai pu diviser mon traitement de fond par deux, me sentant de mieux en mieux. Pas de grosses crises d’asthme non plus, un réel confort de vie !

EatFat2BeFit : Comment avez-vous connu l’alimentation LCHF et pourquoi l’avoir choisie pour essayer d’aller mieux ?

Bérénice : Tout a commencé en lisant une publication sur Facebook, dans une laquelle une connaissance disait qu’elle revenait à l’alimentation cétogène suite au retour de ses migraines. Je n’avais jamais entendu parler de cette alimentation. Je me suis renseignée sur le net, j’ai commandé un livre en janvier 2017 ,et j’ai commencé sans vraiment être renseignée ou préparée. J’ai tenté par deux fois et échoué par deux fois, en craquant pour du sucre à chaque fois. Puis j’ai intégré le groupe Facebook EatFat2BeFit et consulté le site. A ce moment j’ai vite identifié les erreurs qui m’avaient fait abandonner. J’avais abandonné l’idée de maigrir, d’aller mieux, de pouvoir faire du sport sans souffrir atrocement après. J’étais constamment fatiguée, j’avais des brûlures d’estomac en permanence et un sentiment d’échec. J’ai commencé avec peu d’espoir en me disant qu’après tout je n’avais rien à perdre.

EatFat2BeFit : Était-ce votre première tentative avec une approche nutritionnelle « alternative » ?

Bérénice :  Je ne pensais même pas qu’une approche nutritionnelle pouvait soigner ou guérir des maladies, des états de santé, je savais qu’il fallait manger sain, ou du moins je le pensais avec les recommandations officielles (pas trop de gras, de sucre et de sel, 5 fruits et légumes par jour), mais je n’y parvenais pas ! Pour moi seuls les médecins pouvaient prescrire des médicaments pour améliorer mon état de santé. Pour moi, si on faisait un régime, c’était pour maigrir et après on arrêtait une fois le poids perdu !  Et là le choc ! Je lis mes premiers livres sur l’alimentation cétogène et je réalise que je peux me soigner avec le contenu de mon frigo, sans prescription et que je peux aller mieux…

EatFat2BeFit : Quel est le déclic qui a vraiment motivé votre passage à une alimentation réduite en glucides et élevée en lipides ?

Bérénice : Le déclic, en plus d’être épuisée par les migraines, ce fut la photo que je joins à cette interview. Nous passions le week-end avec des amis et j’étais bien contente d’avoir mis ma robe en jean et en me regardant furtivement dans le miroir avant de partir, je me suis dit, ça va c’est chouette. Et le lendemain, une amie m’envoie cette photo, et là je ne me suis pas reconnue ! Il y avait un tel décalage entre ce que je voyais et ce dont je pensais avoir l’air. Ça ne pouvait plus durer.

EatFat2BeFit : Comment se sont passés vos débuts ? Avez-vous démarré de manière stricte sans écarts, ou y êtes-vous allée progressivement ?

Bérénice : J’ai démarré de manière très stricte sans manger quoi que ce soit qui pouvait me rappeler le goût du sucre. J’ai réalisé exclusivement des recettes salées pendant deux mois. Je me suis rendu compte que j’étais droguée au sucre et que ça n’allait pas être simple de m’en passer. Je me rappelle m’être dit que toute ma vie j’allais être abstinente au sucre . Une vraie prise de conscience pour moi qui pouvait manger un ballotin de chocolat de 500 g en deux jours. J’étais très motivée, j’avais trouvé une vraie écoute en la personne de Nelly et des participants sur la page Facebook et je voulais vraiment tester le régime LCHF durant tout l’été en me disant que ce serait facile si je voyais des améliorations. L’arrêt de mes migraines a été instantané, et j’ai vite perdu du poids. Plus de reflux gastro-œsophagiens, plus de fatigue et d’un coup au bout d’un mois et demi environ, plus d’envie de sucre, mais alors plus du tout ! Alors pour fêter cela je me souviens avoir fait les crêpes d’Ulrich !

EatFat2BeFit : Avez-vous été fatiguée, avez-vous éprouvé d’autres effets indésirables lors de la phase d’adaptation ?

Bérénice : Honnêtement j’ai traversé la phase de céto-adaptation avec beaucoup de facilité. Un peu mal à la tête (rien de terrible), un peu de fatigue, une haleine un peu chargée. Des petits inconvénients qui ont duré moins d’une semaine.

EatFat2BeFit : Mesurez-vous votre cétose nutritionnelle et si oui comment ?

Bérénice : J’ai utilisé des bandelettes au départ pour voir si j’allais dans la bonne direction. Depuis j’ai investi dans un lecteur de glycémie et de cétonémie. Je contrôle une à deux fois par semaine, sans stress puisque je ne fais généralement rien pour sortir de l’état de cétose, j’arrive à contrôler ce que je mange, même lors de mes sorties.

EatFat2BeFit : Avez-vous été accompagnée par des professionnels de santé dans cette démarche ou avez-vous abordé l’alimentation LCHF de façon autonome ?

Bérénice : Non, pour être honnête, seuls les membres de EatFat2BeFit m’ont accompagnée ! Mon médecin m’ayant toujours dit que je ne pouvais pas avoir de traitement de fond pour la migraine vu que j’en prenais déjà un pour l’asthme, et sachant que pour lui seul le régime hypocalorique peut faire perdre du poids, j’ai bien compris qu’il n’allait pas être à l’écoute. J’ai investi dans les livres recommandés sur le site bien décidée à être informée, autonome et seule décisionnaire en ce qui concerna ma santé.

EatFat2BeFit : Prenez-vous des compléments alimentaires ? Si oui lesquels ? Sinon, comptez-vous le faire ?

Bérénice : En lisant les témoignages sur le site et surtout celui d’Ulrich, je me suis décidée à combler certaines carences dont je ne savais même pas qu’elles pouvaient exister ! Habitant dans le nord de la France, avec un ensoleillement parfois limite, je prends de la vitamine D. Je prends du collagène et du magnésium et du potassium aussi.

EatFat2BeFit : Qui cuisine à la maison, et quelles ont été vos difficultés de ce côté là en passant LCHF ?

Bérénice : J’ai toujours aimé cuisiner, alors pas de problème de ce côté-là ! J’ai beaucoup de plaisir à utiliser les matières grasses que je redoutais tellement auparavant ! J’avais peur de ne plus jamais pouvoir faire de gâteaux, mais j’en fais tous les jours !

EatFat2BeFit : Comment se passe concrètement une journée au niveau alimentaire ?

Bérénice : Je mange rarement le matin parce que je n’ai pas faim, je bois deux tasses de café. Le midi je mange avec mon mari pour qui je cuisine LCHF aussi. Généralement de la viande et des légumes avec une sauce et un dessert cétogène pour terminer sur une note sucrée. Je mange souvent très tôt, seule avant le reste de ma famille puisque je vais faire une séance de CrossFit presque tous les soirs de la semaine entre 18 et 20h. Je préfère manger avant et me sentir pleine d’énergie pendant le sport. Si j’ai faim, je mange et je n’éprouve plus le besoin de me remplir l’estomac comme avant.

EatFat2BeFit : Quels sont les nouveaux aliments que vous avez introduits dans votre alimentation ?

Bérénice : L’huile de coco que j’adore, l’huile Quintesens, le psyllium, les graines de chia, la stévia, la farine de coco, de lin et la poudre d’amande que j’utilisais déjà, mais maintenant en quantité industrielle !!

EatFat2BeFit : Quels sont les aliments que vous aimiez et que vous ne mangez plus ? Quel degré de difficulté pour vous cela a représenté de les bannir ?

Bérénice : J’adorais le chocolat blanc et le chocolat au lait, le praliné, je les ai abandonnés aujourd’hui sans regret tant le bénéfice « bien-être » est supérieur à l’envie de les manger. Le fait de pouvoir réaliser des recettes sucrées de substitution a pu pallier ces manques.

EatFat2BeFit : Aimez-vous manger en général ? Considérez-vous l’alimentation LCHF comme savoureuse ou incompatible avec le plaisir de manger ?

Bérénice : J’adore manger et je pense à la nourriture une bonne partie de la journée ! La nourriture LCHF est tellement savoureuse ! Je mange vraiment mieux et plus maintenant, tout en étant pleine d’énergie et en forme ! Je mange avec bonheur chez moi, au restaurant ou chez mes amis

EatFat2BeFit : Comment gérez-vous les repas à l’extérieur, au restaurant ou en famille ?

Bérénice : Au restaurant c’est très facile, il y a toujours de la viande et des légumes dans tous les menus. Mes amis ont été curieux de mon alimentation et bienveillants. Ils goûtent mes recettes, repartent de la maison souvent avec des portions et m’en préparent lorsque je vais chez eux.

EatFat2BeFit : Considérez-vous la diète cétogène comme handicapante d’un point de vue social ? Comment survivez-vous en ne consommant presque plus de glucides dans un environnement où ils sont partout ?

Bérénice : je trouve la diète cétogène très facile à suivre, je me suis vite affranchie du regard extérieur ou de l’avis des autres. Je fais mes propres choix et il m’arrive d’halluciner en voyant les gens remplir leurs caddies. Mais bon je ne dis rien, on est tous libres de nos choix, je n’essaie pas de convaincre. Je me sens : « libérée, délivrée… » des glucides. Plus rien ne me fera retourner en arrière. Je suis persuadée de faire ce qui est bon pour moi.

EatFat2BeFit : Vous pratiquez le CrossFit, comment ça se passe de ce côté-là ? 

Bérénice : Je pratique le CrossFit environ 5 heures par semaine parce que j’adore ça. J’en ai besoin physiquement et mentalement. Je ne suis pas une très bonne athlète, mais cela m’importe peu. C’était très dur avant à cause de mes migraines et de mon asthme, c’est toujours un sport difficile, mais désormais je peux vraiment me donner à fond sans être handicapée avec la tête qui bat entre mes mains ou être à bout de souffle rapidement.

EatFat2BeFit : Êtes-vous sensible à l’aspect santé de cette diète en termes de prévention des maladies métaboliques en plus de ce qu’elle vous a déjà apporté concernant les problèmes que nous avons évoqués ?

Bérénice : Complètement. Il y a eu dans ma famille des cas de cancer, comme dans toutes les familles et il est crucial pour moi d’essayer de vieillir en bonne santé, le mieux possible et le plus longtemps possible.

EatFat2BeFit : Est-ce désormais votre alimentation – une sorte de philosophie alimentaire – ou bien pensez-vous cesser de manger cétogène un jour ?

Bérénice : Le retour en arrière n’est plus possible. Tout d’abord parce que j’adore manger LCHF ! Pour la première fois depuis très longtemps j’ai un poids de forme acceptable, je ne suis plus malade. Je me sens bien et c’est devenu tellement naturel et facile.

EatFat2BeFit : Quel bilan global faites-vous de l’alimentation LCHF, quels sont tous les bienfaits que vous a apportés la diète cétogène ?

Bérénice : La diète cétogène a changé ma vie pour le meilleur ! Ce que je vois dans le miroir correspond à ce que je suis, je ne suis pas parfaite, mais je suis enfin moi. J’ai la possibilité de ne plus souffrir de migraines en continuant un régime alimentaire LCHF alors je continue dans cette voie. J’ai tellement d’énergie !

EatFat2BeFit : Quels conseils donneriez-vous à eux qui hésitent à franchir le pas ? À ceux qui démarrent ?

Bérénice : Si vous vous sentez mal, si vous pensez que rien ne peut améliorer votre état de santé, alors vous n’avez rien à perdre. Si vous avez échoué dans toutes vos tentatives de régimes, peut-être est-il temps de penser autrement ! Ces méthodes ne sont pas bonnes c’est tout. Elles ne sont pas adaptées à ce que nous sommes et ce que nous devons réellement manger. Vous n’êtes pas des gens sans volonté incapables de vous restreindre, la restriction alimentaire n’est pas la réponse au surpoids malgré les dires des médecins. Si cela était si simple, il n’y aurait plus d’obésité. Acceptez le fait de vous faire confiance et de vous écouter, la nourriture est notre premier médicament, et doit rester un plaisir. Le plus important est de lire, de vous informer d’être indépendant et autonome. Cherchez les réponses qui vous manquent. Une fois dans la bonne direction, tout devient facile.

EatFat2BeFit : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Bérénice : Je suis très heureuse de pouvoir témoigner aujourd’hui, heureuse d’être dans cette communauté EatFat2BeFit et je tiens particulièrement à remercier Nelly et Ulrich pour tout ce qu’ils ont fait pour moi, même sans le savoir ! Merci Nelly pour ta gentillesse, ton empathie, ta bienveillance et tes recettes ! Merci Ulrich, grâce à toi j’ai compris l’importance d’être autonome et de chercher à combler mes lacunes en LCHF. Le message passe !

EatFat2BeFit : Merci sincèrement Bérénice pour ce précieux témoignage !

Note : Si vous aussi vous souhaitez apporter votre témoignage de l’alimentation LCHF aussi bien pour rester en forme que pour perdre du poids, dans le cadre d’une performance sportive ou pour lutter contre la maladie, n’hésitez pas à contacter EatFat2BeFit car chaque expérience partagée est précieuse.
3 Commentaires
  1. Perrine Marteau 6 mois Il y a

    Merci beaucoup pour ce témoignage qui donne encore plus envie de se battre pour avoir d’aussi beau résultat que toi…
    Bises 👏

  2. Guillaume Culioli 6 mois Il y a

    Un témoignage qui permet de rester motiver pour continuer dans le LCHF. Merci.

  3. Valerie Mouline 6 mois Il y a

    Parce que maintenant tu es vraiment toi ! C’est ta plus grande victoire Berenice ! Et c’est au delà d’un poids. 😁 Oui, le LCHF c’est ça !

Laisser une réponse

© 2015-2018 EatFat2BeFit #LCHF #MadeInFrance with ❤️

vulputate, quis, Aliquam Donec efficitur. dictum ut Praesent id, mi,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?