la fin des maladies du Dr Laurent Schwartz

la fin des maladies du Dr Laurent Schwartz

Voilà un programme ambitieux : la fin des maladies ! Le dernier ouvrage du Dr Laurent Schwartz est un appel à une mobilisation générale pour une ultime bataille, avec comme récompense à la clé, une victoire dans la guerre contre la maladie en générale. Pour y parvenir, la méthode est simple : un changement de logiciel ou autrement dit un virage à 180 degrés sur notre vision de la maladie. « La fin des maladies ? » du Dr Laurent Schwartz pose une nouvelle question : Et si toutes les maladies fonctionnaient de la même façon à partir de règles élémentaires simples ?

Réduire toutes les maladies à une simple équation, fusion de la chimie, de la physique et des mathématiques ? Le programme semble ambitieux pour notre époque, mais finalement pas plus que ce qui a permis de grandes découvertes comme celles de Einstein, Krebs, Mendeleïev ou encore Warburg. Une époque où l’on s’encombrait moins de protocoles et de procédures pour réaliser rapidement des travaux d’envergure, gravés dans l’histoire.

Comme le dit si souvent le Dr Laurent Schwartz : « le temps de la science, n’est pas le temps des malades ».

En effet, quand le diagnostic tombe, quand les mots que l’on ne voudrait jamais entendre sont prononcés, il ne reste plus qu’un souhait : Guérir ! Je vous invite à voir ou revoir notre interview en vidéo du Dr Laurent Schwartz. Nous devons donc revoir de fond en comble notre approche de la lutte contre la maladie.

Venu au monde trop tôt ou (trop tard), le Dr Laurent Schwartz n’est pas un homme de notre ère dans laquelle standardisation, normes et procédures cantonnent la recherche à un carcan trop étroit pour une découverte révolutionnaire. Le dogme n’a rien à craindre dans ces conditions. Nous vivons une époque où chacun fait ce qu’on lui dit de faire, sans le moindre espoir de pouvoir faire ce qu’il doit ou devrait. Laurent Schwartz a fait le choix du contraste plutôt que du consensus et ça se voit – trop parfois pour certains – il en a payé le prix malgré son honorable objectif.

Quand il rentre dans les « ordres » contre le cancer, c’est véritablement un sacerdoce. Ni homme d’argent, ni homme de pouvoir, il est animé simplement et entièrement par ce qui sera le combat de toute une vie : vaincre le cancer, comme on vient à bout de l’Everest – un pas après l’autre.

Son dernier ouvrage « La Fin des Maladies » nous livre ce cheminement personnel. De façon intime nous chaussons les souliers du Dr Schwartz pour mieux comprendre ce qui le motive. Je ne déflorerai pas la conclusion que vous pourrez vous faire de cet ouvrage en vous disant que Laurent est un Humaniste selon la définition de l’Académie : « qui vise à l’épanouissement de la personne humaine et au respect de sa dignité ».

Ainsi, le Dr Schwartz a décidé de s’attaquer au Cancer. Ce combat n’est pas nouveau pour lui. Il a fait le choix de se frotter chaque jour à ce que tout le monde fuit au simple énoncé du mot qu’il ne faut pas prononcer, du moins qu’on ne veut jamais entendre.

Il a écrit plusieurs ouvrages sur cette lutte, dans des termes simples, bien plus simples que les nombreuses publications scientifiques auxquelles il a pris part, y compris dans des revues prestigieuses.

Dans l’ordre il nous a offert :

En 2007 : Le Principe de Vie. Le cancer peut être guéri.

En 2013 : Cancer. Guérir tous les malades.

En 2016 : Cancer : un traitement simple et non toxique.

Et enfin en 2019 : La fin des maladies ? Une approche révolutionnaire de la médecine.

Ce dernier écrit est un appel à la mobilisation : Tous contre la maladie !

Ceci peut sembler simpliste, mais c’est pourtant révolutionnaire, car il est question de changer notre angle de vision sur les maladies, notre approche, notre analyse et nos traitements… L’ouvrage appelle à l’union de toutes les forces pour constater l’échec et repartir dans une autre direction avec au centre : nos mitochondries.

Bien évidemment le régime cétogène est utilisé comme approche nutritionnelle, mais il faut aller bien au-delà, pour repenser la maladie autour d’un dysfonctionnement mitochondrial central, coupable de maladies que nous pourrions penser diamétralement opposées et qui pourtant prennent leur essence dans les micro-usines à énergie de nos cellules. Pour cela, Laurent Schwartz est l’un des rares qui tisse des liens entre les maladies, comme autant de ponts qu’il construit entre les disciplines de toutes les sciences.

Extraits de « LA FIN DES MALADIES » par le Dr Laurent Schwartz

En page 30 :

« Pendant ce temps, la lutte contre le cancer ne faisait pas de réels progrès. Lorsque, de passage à Strasbourg, je demandais des nouvelles de « mes » patients, j’apprenais que la plupart d’entre eux étaient décédés… En 1998, John Bailar, un statisticien américain, confirma la violence de mon constat. Dans un article publié par le prestigieux New England Journal of Medicine, il démontrait, statistiques et courbes de mortalité à l’appui, que la politique de lutte contre le cancer aux États-Unis était un échec. Bailar ne fut ni inquiété, ni licencié, démocratie américaine oblige, mais il n’obtint plus aucun financement fédéral pour ses travaux. Une manière efficace de le vouer aux gémonies. Je décidai pourtant de poursuivre cette tâche, cette fois au niveau mondial. Fort heureusement, j’aime les chiffres.

J’ai mené ce travail avec l’aide de Mireille Summa, une mathématicienne de l’université Paris-Dauphine. Notre objectif était clair : dévoiler et décrire l’état réel de note guerre contre le cancer. Pour ce faire, nous avons utilisé les ressources du Centre International de la Recherche contre le cancer, une agence intergouvernementale créée par les Nations unies en 1965 et installée à Lyon. D’abord une surprise : personne avant nous ne semblait avoir tenté d’établir l’évolution globale de la mortalité due au cancer… »

En page 34 :

« Cependant, je l’ai dit d’emblée : je suis entré en cancérologie comme on entre en religion. Ou encore en résistance. J’ai refusé la capitulation. Plutôt que de continuer à imposer aux malades des traitements peu efficaces, j’ai choisi de prendre du recul pour tenter de comprendre enfin les mécanismes de cette maladie et trouver des moyens de la combattre vraiment. »

Conclusion

Sans plus attendre, je vous recommande chaudement la lecture de ce petit ouvrage. Il ne vous apportera pas de solution miraculeuse, ne vous donnera pas de protocole à suivre pour guérir, mais vous offrira l’espoir d’une révolution dans la pratique de la médecine, grâce à une nouvelle vision de la maladie.

Je dois porter à votre connaissance un conflit d’intérêts dans cet article. M’en voudrez-vous ? Je suis un admirateur du Dr Laurent Schwartz, un homme aux qualités rares à mes yeux. Je suis un fervent de son engagement, de son intégrité, de son intelligence et surtout de son audace à naviguer à contre-courant dans un domaine qui ne laisse aucune place aux esprits libres et novateurs comme le sien.

Procurez-vous le livre sur Amazon en cliquant ici

« La fin des maladies ? : Une approche révolutionnaire de la médecine »

Dr Laurent Schwartz

Préface de Joël de Rosnay

Editions : Liens qui libèrent


Pour continuer, nous vous invitons à visionner cet échange très intéressant entre le Dr Laurent Schwartz et Joël de Rosnay auteur de la préface :

6 Commentaires
  1. Cécile Goeres 5 mois Il y a

    Merci Ulrich pour cette recommandation de lecture inspirante. Je file commander son livre car comme toi j’admire le Dr Schwartz et son combat contre la maladie et les préjugés de la “médecine” moderne.

  2. Grégory SOUQUET 5 mois Il y a

    Très intéressant cet échange entre 2 pointures du domaine de l’hygiène de vie.

    Merci Ulrich

    J’ai hâte de voir l’émergence de cette fameuse startup et de tout ce qui cristallise les recherches du Dr Schwartz

  3. isa M 29 5 mois Il y a

    Bonsoir et ravie de lire ta découverte , les mitochondries sont nos amies pour la vie 😊.
    J’ai eu l’extrême chance de les découvrir au cours d’une mini formation de 3 jours, une vraie compréhension de la vie.

    Bibliographie pour continuer de découvrir :
    – La Médecine sans dessus dessous Et si Hamer avait raison – Mambretti et Seraphin
    – les livres d’Alain Scohy
    – En finir avec Pasteur – Dr Éric Ancelet.
    – La Mafia Médicale de Guylaine Lanctot.

    On change littéralement de point de vue et de vision des maladies après ça, et impossible de revenir en arrière .

    Merci de partager tout ça.

    Je vais regarder la vidéo.

Laisser une réponse

© 2015-2019 EatFat2BeFit #LCHF #MadeInFrance with ❤️

adipiscing ipsum non id massa vulputate, in

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?