fbpx

Les fondamentaux : la glycémie

glycemie

Au cours de la digestion, les glucides contenus dans les aliments sont transformés en glucose qui passe dans le sang grâce aux villosités tapissant la paroi de l’intestin grêle. La concentration moyenne de glucose dans le sang, la glycémie, varie au cours de la journée. Une valeur moyenne est maintenue, grâce à l’intervention de deux hormones antagonistes : le glucagon et l’insuline.

Ce film d’animation présente les mécanismes hormonaux de régulation de la glycémie en lien avec la fonction de nutrition et l’homéostasie du milieu intérieur. La glycémie est un paramètre finement régulé du milieu intérieur : elle doit rester aux alentours de 0.9g/L. Cette régulation est assurée par des organes clés : pancréas et organes de stockage (foie et muscles).
Lors d’une élévation de la glycémie, le pancréas libère l’insuline qui favorise l’entrée du glucose sanguin dans les organes de stockage. Lorsque la glycémie diminue, le pancréas sécrète du glucagon. Seul le foie est capable de réagir à cette commande hormonale et de restituer à la circulation sanguine le glucose emmagasiné. Ces régulations hormonales concourent à maintenir la glycémie à une valeur stable.
La glycémie est donc un paramètre physiologique en équilibre dynamique, les perturbations de sa régulation entraînent des pathologies graves comme le diabète.

©réseau-canopé

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Autres articles

Laisser un commentaire