Les fondamentaux : le monde microbien

Le monde microbien

Le monde des microbes (qui comprend notamment des bactéries, des champignons et des algues) est extrêmement important tant en nombre d’espèces qu’en nombre de représentants

Nous vivons au sein d’un monde dont la diversité est fondamentalement microbienne : bactéries, virus, algues et champignons microscopiques… Tous ces représentants actifs, trop petits pour être observés à l’œil nu, pullulent non seulement par la multitude d’espèces différentes auxquelles ils appartiennent mais aussi par les effectifs démographiques démesurés au sein même d’une espèce. Plus d’un milliard de bactéries appartenant à près de 1 million d’espèces différentes dans un simple gramme de sol ! La diversité de ce monde microbien n’est pas uniquement physique… Elle l’est aussi par la capacité que ces acteurs microscopiques ont, selon leur spécificité, à transformer la matière, à utiliser les molécules de leur milieu et à participer ainsi au fonctionnement des écosystèmes. Par les transformations de matière qu’ils opèrent, ils permettent aussi la vie des autres organismes au sein des cycles biogéochimiques majeurs de la Terre. Notre monde biologique est en réalité un monde de microbes…

©réseau-canopé

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Autres articles

Laisser un commentaire