« Tout est bon dans le cochon » ou l’apéro céto paléo à 0 g de glucides !

Lorsqu’Ulrich m’a lancé le défi de publier une recette compatible avec  le régime alimentaire mis au point par l’équipe de la clinique Paleomedecina en Hongrie, je me suis vraiment gratté la tête.
On résume ? Des produits bruts uniquement du règne animal, pas de produits laitiers, pas d’huiles végétales … Outch, je me voyais déjà vous proposer une assiette de cervelle d’agneau bouillie !

Et puis, m’est revenue cette recette dégustée au Mercado de la Ribera lors d’une escale un soir à Bilbao : la couenne de porc soufflée.

J’en ai encore l’eau à la bouche, rien que d’en parler.
Un joli souvenir d’une soirée qui avait commencé sous la pluie basque et qui s’est terminée au milieu de tapas régionaux, originaux, cuisinés à partir d’excellents produits locaux … un bonheur 100% LCHF.
Mais comme toujours lorsque je parle saveurs et voyage, je m’égare. Pardonnez-moi et revenons donc à notre recette du jour.

Déjà, pour commencer je suis certaine que vous êtes en train de vous dire « Elle est bien gentille Nelly, mais la couenne de porc j’ai pas ça dans mon Monop’ en bas de chez moi ».
Rassurez-vous, je comptais bien vous confier l’adresse où j’ai pu me fournir grâce au tuyau de notre membre Martine V. (merci à elle) : « Les colis du boucher »
Vous y trouverez le paquet de couenne de porc de 500 g à moins de 4 € .
Bien entendu, votre boucher pourra aussi vous en vendre, n’hésitez pas à lui demander.

Ensuite il vous suffira d’une plaquette de saindoux (moins de 2 €) que l’on trouve un peu partout désormais.
J’ai fait le choix de cette matière grasse pour rester dans le cadre céto paléomedicina qui n’utilise pas d’huiles végétales, et le saindoux en plus d’être d’origine animale possède aussi un point de fumée élevé (cf la Céto Academy), parfait pour la friture de nos couennes.

Voilà, vous tenez les 2 ingrédients de votre apéro LCHF.

Bon j’avoue que si les ingrédients sont peu couteux, la technique de cuisson est elle énergivore, mais vous ne le regretterez pas.

D’ailleurs, savez-vous comment j’ai présenté cette recette à mes petites cobayes ?
J’ai annoncé qu’on mangeait des gâteaux apéritifs céto … résultat, elles ont grignoté ça avec bonheur. C’est seulement après que je leur ai expliqué qu’elles avaient mangé la peau des 3 petits cochons  😉 !

Maintenant quid des valeurs nutritionnelles ?
Croyez-moi j’ai fouillé pour trouver les valeurs de la couenne (partie la plus riche en protéines et composée principalement de collagène), jonglé avec les chiffres et ressorti ma calculatrice d’ancienne contrôleuse de gestion pour aboutir aux informations indiquées dans ma recette avec au final autant de protéines que de lipides, mais 0 glucides.
Vous comprendrez aisément en lisant la recette qu’en fonction de la quantité de gras retirée, de la qualité du séchage et ensuite du taux d’absorption du saindoux (toutes ces étapes que j’ai prises en compte en pesant mes ingrédients à l’issue de chacune), ces valeurs sont purement indicatives et peuvent varier, mais rejoignent celles des couennes soufflées du commerce.

Car oui, je vous ai réservé un plan B pour la fin : si vous désirez vous offrir ce snack sans avoir à le cuisiner et que vous n’avez pas la chance de vivre en Espagne, vous en trouverez sous la marque Epic sur le site Iherb.

J’ai hâte que vous me racontiez votre expérience d’apéro céto paléo sans glucides !

D’ici là, prenez soin de vous ♥

 

La recette avec les macros:

8 Commentaires
  1. Fanny Longuépé 3 semaines Il y a

    Bien le bonjour, en ce mercredi matin ❄️ mais ☀️???
    Alors euh comment dire….. Vais certainement passer mon tour pour cette semaine…..( On a droit à un joker ?)
    Belle journée à vous !!!☕😘☀️

    • Ulrich Genisson 3 semaines Il y a

      tu fais l’enfant 🙂 C’est typiquement l’aliment, que si tu fermes les yeux et qu’on te le place dans la bouche, tu ne devines jamais ce que c’est. 🙂

  2. Leila Chafchaouni 3 semaines Il y a

    Ah super ! j’avais un peu galéré à en trouver dans le commerce. C’est une bonne nouvelle de savoir qu’on peut en faire maison ! Merci pour cette recette

  3. Martine Vincent 3 semaines Il y a

    Juste le temps de repasser une commande au colis du boucher et pour le saindoux en trouves-tu du bio?? Car la graisse se charge de toutes les cochonneries que l’on fait ingurgiter à ces pauvres bêtes sans parler des médocs..Donc de la graisse issue de porcs “bien élevés” serait top? J’ai d’ailleurs le même scrupule avec la graisse de canard…j’aimerai mieux prendre du “bio” ..Si tu as des plans je suis preneuse. En tous les cas ça va etre original et surprenant …hate de gouter.

    • Ulrich Genisson 3 semaines Il y a

      le label “bio” n’est pas absolument la garantie d’avoir une graisse animale optimale. Si l’animal est alimenté grâce à des céréales, il sera chargé en oméga 6. il faut plutôt chercher et trouver des animaux élevés de façon naturelle.

  4. Martine Vincent 3 semaines Il y a

    Oui Ulrich ..en fait c’est ce que je pensais mais je me suis mal exprimée…Reste à trouver car je n’en ai pas encore vu..mais je vais chercher sur le net…dommage il n’y en pas chez le colis du boucher.

  5. Fabienne Belcao 3 semaines Il y a

    Je ne manquerai pas de tester cette curiosité… et piéger mes convives à l’occasion…. Hihihi!
    Bien curieuse d’en découvrir le goût 🤔🤔
    😋 Merci à vous d’exciter nos papilles 💕

Laisser une réponse

© 2015-2018 EatFat2BeFit #LCHF #MadeInFrance with ❤️

luctus tristique commodo lectus elementum venenatis, mattis adipiscing ultricies

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?